Articles

Ouverture de parchemin

Image
Je m'appelle Cyril. J'écris, mais je n'ai ni d'histoire dramatique à vous raconter, ni de vie extraordinaire digne des plus grands bloggeurs que beaucoup suivent. Pour le moment du moins.

  Ce blog est vieux aujourd'hui. A mes yeux, il l'est. Et pourtant j'ai l'impression de poster son premier article. Le dernier poste n'était même pas un article de conclusion du site. Posté le 14 septembre 2014, c'était un texte, comme les 151 autres que j'ai posté ici.     J'avais besoin de souligner ce chiffre-là. Pour moi avant tout : je me rends compte à quel point c'était extraordinaire. J'avais 13 ans, et pendant plus ou moins deux ans, je tenais en moyenne un rythme d'une poésie par jour (certes, un rythme qui s'est perdu à la fin). 


    Le dernier texte posté sur ce blog date donc du 14 septembre 2014, soit un an après le lancement du projet "L'écriture, cette évasion", premier titre du blog, qui avait pour but d…

La dépression du loup solitaire

Bonjouuur !
J'ai été quelque peu absent ces derniers temps. Un peu ?
Juste pour vous dire que j'ai repris le lycée, et que le rythme du blog deviendra irrégulier. Je ne pourrai plus poster tous les jours, mais j’essaierai quand même, promis !

Aujourd'hui je poste un texte que j'ai écrit sur un forum, parce que le sujet était très intéressant.
Inspiration sur moi-même
J'aimerai que vous créiez un texte, dans le même genre que celui ci-dessous, parlant de vous, de ce que vous êtes, de ce que vous devenez.

Je trouve ça très sympa. J'ai donc écrit. Je me suis inspiré de moi, comme il est convenu, mais j'ai corsé le tout avec des images tout partout. Il s'appelle donc La dépression du loup solitaire. C'est une image, hein. Je suis bel et bien humain.

Juste une dernière chose : Vendredi 5 septembre, le blog a eu 1 an d’existence. Je remercie tous mes lecteurs qui me lisent, fidèles au poste, pour me rapporter la beauté des textes que j'écris. C'es…

Le poète joueur

Image
On parle tous de lui, aujourd'hui.
C'est triste de parler des gens surtout quand ils meurent.
Mais c'est comme ça.
Vous devinerez donc pour qui est adressé ce texte.
Vous trouverez des allusions aux films : Mork et Mindy (série), Popeye, Le cercle des poètes disparus, Hook, Madame Doubtfire, Jumanji, et Insomnia.
On y retrouve également le fait qu'il a inspiré le personnage du Génie dans le Disney Aladdin. 

Le poète joueur

L'image du monde est séduisante. Étudier pour s'élever, se pencher vers les artset devenir habitant des étoiles. Voyager entre les constellations de la vie et rencontrer la moitié de son cœur. Devenir l'homme le plus fort au monde et braver les obstacles de l'univers, faire face à la poésie disparue, enfermée dans un monde sans liberté qui finira ouvert aux chants et aux arts revenus du passé. L'image du monde est séduisante, une aventure à milles facettes où il faut apprendre à devenir quelqu'un d'autre pour comprendre le…

Vie mortelle

Image
Bonjour !
J'ai décidé de faire comme samedi dernier et de prendre une image provenant de : http://startswithabang.tumblr.com/ pour en faire un texte. Ces images sont sympas (clique ici pour voir les 10 images) et caricaturent la vie sous tous ces angles. 
Je m'excuse encore pour l'ambiance enterrement du texte.


La lumière connait les ombres, la vie connait la mort, et moi, je suis perpétuellement face à ma douleur. Chaque jour que j'avance je me dis que la vie n'est faite que pour mourir, que l'homme n'est crée bon que pour devenir méchant, et que le monde n'est crée beau que pour être détruit. Autour de moi, il n'y a que feu et peur, mon âme ne connait que le désespoir au fur et à mesure que je perds les rares biens de mon cœur. Je suis seul face à mon destin, mon destin simple et funéraire, je dois continuer à affronter la vie dans un combat que je ne peux pas terminer mais que je ne gagnerai jamais. Dans ma vie mortelle, la vie qui ne se contente…

Un vieux récit oublié

Image
Quand on regarde et écoute de belle chose, forcément ça donne de l'inspiration !
Le texte suivant a été écrit en écoutant ceci : http://wiwichocolatedream.tumblr.com/post/92092438364/its-so-beautiful-im-in-love-with-this, donc je vous conseille de le lire en écoutant aussi :)
C'est une belle composition que j'ai écouté en boucle. J'ai adoré !
Et en regardant l'image ci-dessous (source : http://startswithabang.tumblr.com/ ) avec cette mélodie, voilà ce que j'ai écrit :

 La vie n'est qu'un vieux récit oublié, un livre qui petit à petit ne devient qu'un film, où le monde est plongé dans une beauté incontestable et les personnages sont dotés de perfection. Moi, je me suis plongé dans ce vieux récit, et j'y ai trouvé des vers, la poésie de la vie, où l'espoir est présent du début jusqu'à la fin. Les images de la lune et du soleil, brodées dans les pages elles-mêmes, et nous montrent de leurs regards hauts placés l'image de l'univers, s…

Six mots → Un paragraphe

Un jeu que j'ai essayé deux fois.
On vous donne 6 mots, et vous devez écrire un paragraphe avec, cohérent.

Voilà ce que j'ai fait :

1 : Voiture, éléments, balançoire, arbre, livre, pendu

J'allais dans le jardin de mon enfance pour oublier mon malheur et me revigorer des doux souvenirs du passé. Avec un livre de poésie, je marchais entre les fleurs, absorbant leurs parfum estivaux qui se mêlaient aux doux vers de Victor Hugo. Comme un magnétophone, je me revis dans le passé. Le petit garçon que j'étais, sous les regards et les rires de mes parents aujourd'hui disparus, je m'amusais sur la balançoire en essayant d'aller toujours plus haut que mon frère. L'espace d'un instant, dans le jardin de mon enfance, il n'était plus question de ma misère, de ma tristesse et de ma solitude, seuls importaient les beaux visages de mes parents. Je m'asseyais sous un noble arbre, prenant son ombre comme toit pour continuer à rêver, accompagné des élém…

Électrique

Il y a quelques jours, j'ai vu un film, Transcendance, qui nous incite à réfléchir sur le poids de toute cette électronique dans nos vies. [Attention spoiler : A la fin du film, le monde ne connait plus aucune source d'électricité, ce qui est une cause principale de pauvreté mondiale.].
Alors voilà un nouveau texte !

Électrique

La joie ne sert plus, plus besoin d'espoir ni de joie, plus besoin de rêver vivre sur un nuage, d'embrasser la lune ou danser avec le soleil. Avant nos yeux étaient rivés sur des lumières artificielles qui rythmaient nos vies. Désormais, dans un monde envahi par les ronces et la misère, le monde vidé d'énergie reste toujours électrique, car ce qu'il nous reste n'a plus d'importance. Nous n'avons plus que plaintes et morts, on ne regarde plus le ciel ni la nature, on ne s'émerveille plus pour les beautés de la vie car on est tous électriques maintenant, et sans technologie, nous ne sommes plus rien. Il reste encore des mil…